© rasfrance.com
Il y a 5 ans, le premier modèle de scooter 3-roues, appelé aussi tricycle à moteur ou trike inversé (deux roues à l’avant et une seule à l’arrière) était commercialisé. Ces véhicules dominent aujourd’hui largement le marché du 3-roues et de nouveaux modèles sont à venir. Et pour cause : ils sont plus sûrs que les 2-roues. Or qui dit plus sûr dit également assurance moins cher… A condition de souscrire le minimum de garanties… Ce qui n’est pas forcément conseillé…

Piaggio MP3 (disponible en 125, 250, 400 et 500 cm3), GileraFuoco 500, Quadro 3D (313 cm3 - Sur la photo), Adiva AD3 (300 cm3 - Disponible en février 2013) et bientôt Peugeot Metropolis 400 (Disponible en mai 2013)… Ces scooters puissants ont un point commun : 3 roues, ce qui accroît la sécurité sur la route par rapport aux traditionnels 2-roues de cylindrées équivalentes. Et l’avantage de bénéficier de la réglementation européenne des L5e : ils peuvent se conduire avec un simple permis B (lire notre « Bon à savoir » ci-dessous).

Les scooters 3-roues allient ainsi praticité, accessibilité, puissance et sécurité. Cette dernière caractéristique permet de plus de profiter de tarifs intéressants auprès des assureurs…

L’assurance obligatoire

Comme pour tout véhicule, circuler avec un 3-roues nécessite une garantie responsabilité civile, ou assurance au tiers. Disponible chez n’importe quelle compagnie, elle permet de prendre en charge les dégâts causés et d’indemniser les victimes. Etant donné le risque d’accidents réduit avec ce type de véhicules, les assureurs proposent des contrats moins chers que ceux réservés aux scooters 2-roues (pour des cylindrées identiques).

Les garanties supplémentaires recommandées

Même plus sûr, un scooter reste un scooter, c’est-à-dire un véhicule potentiellement plus dangereux. Aussi, il est fortement conseillé d’ajouter des garanties à un contrat d’assurance 3-roues : corporelle, matérielle, accessoires et équipements de motard, incendie, bris de glace et, surtout, vol, car les trikes inversés sont relativement onéreux (entre 6 000 et 9 000 euros, selon les cylindrées et les marques) et donc convoités. Sachez qu’une assurance tous risques coûtent environ 300 euros par an.

Pour choisir le contrat adapté à vos besoins, n’hésitez pas à consulter les comparateurs d’assurance sur Internet. Et pensez aux assureurs spécialisés dans les motos, qui proposent souvent des offres intéressantes pour les 3-roues.

Bon à savoir : Pour conduire un scooter 3-roues, un permis B suffit. Il faut toutefois l’avoir obtenu depuis au moins 2 ans, et suivre un stage obligatoire de formation de 7 heures dans une moto-école (depuis le 1er janvier 2011, sauf si vous pouvez justifier de la conduite d’un véhicule 2 ou 3 roues de plus de 50 cm3 au cours des 5 dernières années). Son prix : de 150 à 300 euros, selon les régions (tarifs moins élevés en province).