© Tyler Olson - Fotolia.com
Le célèbre moteur de recherche Google a lancé son propre comparateur d’assurances automobile en France. Il ne s’agit pour l’instant que d’une version bêta, mais le service, gratuit, est voué à se développer sur le modèle d’un comparateur déjà disponible au Royaume-Uni…

Après s’être lancé, avec le rachat en 2011 du site anglais BeatThatQuote, sur le marché des comparateurs d’assurances au Royaume-Uni, Google s’attaque à la France : le géant de l’Internet américain a en effet mis en ligne un comparateur d’assurances auto reposant sur des partenariats avec des compagnies françaises : https://www.google.fr/compare/assurancesauto/form.

Le site est pour l’heure en phase de test afin « d'obtenir le retour d'expérience des utilisateurs », ce qui explique que seuls 6 assureurs puissent aujourd’hui être comparés : 4 Assur, Allsecur (filiale du groupe Allianz), AcommeAssure, Aloa Assurances (filiale du Groupe Covéa - MMA, MAAF, GMF et Apgis), Active Assurances et SOS Malus. Mais Google « travaille à l'élaboration du service ». Au Royaume-Uni, quelque 128 compagnies sont déjà partenaires.

Le comparateur est gratuit, Google jouant le rôle d’intermédiaire et étant donc directement rémunéré par les assureurs. Pour obtenir le meilleur devis sur une assurance auto, il faut répondre à une cinquantaine de questions sur le véhicule et le conducteur.

Concurrence déloyale ?

Le lancement de ce service en France n’est pas un hasard : le projet de loi Hamon sur la consommation, qui doit être débattu au Sénat en septembre, prévoit la possibilité pour les assurés de résilier leur contrat à tout moment à l’issue de la première année, et non plus seulement à la date anniversaire. Google entend ainsi profiter d’une législation avantageuse pour les comparateurs et d’un marché potentiellement très juteux…

Une question se pose cependant : le site étant en version d’essai, il n’est pour l’instant accessible que par la saisie de suites de mots-clés très précises (exemple : « comparateur assurance auto »). Mais demain, comment le service sera mis en avant ? Et le moteur de recherche ne favorisera-t-il pas sa propre offre ?

En attendant d’en savoir plus, les comparateurs Assurland.com, LeLynx.fr, Hyperassur.com, LesFurets.com ou encore KelAssur.com ont du souci à se faire…