© Christophe Baudot - Fotolia.com
La vie étudiante coûte très cher : frais de scolarité, logement, sécurité sociale, alimentation,… Surtout lorsque l’on n’a pas encore de revenus ! Résultat : de nombreux estudiantins choisissent de se passer de complémentaire santé. Pour pallier ce grave problème social, la Région Ile-de-France a donc décidé de donner un coup de pouce aux plus financièrement fragiles…

100 000 : c’est le nombre d’étudiants français qui vivent sous le seuil de pauvreté. 25 000 : c’est le nombre de ceux qui consacrent moins de 100 euros par mois à leur alimentation. Dans ces conditions précaires, pas étonnant que beaucoup d’entre eux sacrifient leurs dépenses de santé. Et pourtant, quoi de plus important que la santé ? Surtout pour réussir ses études…

Alors le conseil régional d’Ile-de-France a décidé de réagir cet été en votant un dispositif similaire à ce qui a déjà pu être entrepris en Picardie ou en Champagne-Ardenne : une aide à l’acquisition d’une complémentaire santé réservée aux plus démunis (Lire notre « Bon à savoir » ci-dessous). Sont concernés les étudiants boursiers des niveaux 0, 1, 2, et 3 (soit 50 620 étudiants, sur les 586 000 que compte la région), les élèves en formations sanitaires et sociales, ainsi que les bénéficiaires des Fonds régional d’aide sociale (Freas) et national d’aide d’urgence annuelle délivrée par le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires).

Comment bénéficier de l’aide ?

Vous êtes dans l’un des ces cas ? Et Francilien ? Sachez que depuis la rentrée, vous pouvez prétendre à une aide s’élevant jusqu’à 100 euros par personne et par an qui garantira le remboursement total de vos soins courants et des hospitalisations éventuelles (à condition qu’il n’y ait pas de dépassement d’honoraires).

Autre condition d’attribution : avoir entre 18 et 26 ans. La démarche ? Rendez-vous à un guichet de la LMDE (La Mutuelle des étudiants) ou de la Smerep (Société mutualiste étudiante régionale), les deux organismes mutualistes étudiants d’Ile-de-France, muni de votre carte d’étudiant et d’une notification de bourse, et souscrivez à une mutuelle à titre individuel. Peu importe le forfait choisi.

Là, on ne vous demandera aucune avance d’argent : la Région remboursera directement la mutuelle tous les mois. C’est aussi simple que ça ! Profitez-en !

Bon à savoir : cette mesure est destinée à soutenir les étudiants boursiers qui dépassent les plafonds de ressources leur permettant de jouir d’une couverture maladie complémentaire (CMU-C)  ou de l’aide de l’Etat à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS), c’est-à-dire ceux des niveaux 0, 1, 2, et 3. Pour les autres (niveaux 4, 5, et 6), il existe déjà les dispositifs cités précédemment pour couvrir leurs dépenses de santé. Mais certains boursiers de niveau 4 n’y ont pas accès. C’est pourquoi la nouvelle aide de la Région peut également, sous certaines conditions, leur être attribuée. Alors renseignez-vous, on ne sait jamais… Sachez par ailleurs que le conseil régional veut élargir son soutien aux autres jeunes en situation difficile : les jeunes en recherche d’emploi, en insertion professionnelle, les travailleurs pauvres,… A suivre…