© Valua Vitaly - Fotolia.com
Entre janvier 2010 et janvier 2011, quelque 700 000 personnes ont fait une demande d’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS), autrement appelée « chèque santé ». Le relèvement du plafond de ressources a donc bien fonctionné, puisque cela représente une hausse de plus de 17 %. Mais 70 % des 2 millions d’assurés potentiellement concernés restent en dehors du dispositif, essentiellement à cause d’un manque d’informations.

Le nombre de demandes pour l’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS) n’avait pas bougé depuis longtemps. Mais depuis le 1er janvier, il décolle : 700 000 personnes disposant de revenus modestes ont bénéficié d’un « chèque santé » pour financer leur complémentaire en 13 mois, soit une progression de 17,4 % (chiffres fournis par le Fonds de financement de la CMU - Couverture maladie universelle).

Pourquoi ? Le gouvernement a tout simplement relevé le plafond de ressources de l’ACS. Il faut désormais gagner moins de 799 euros par mois pour pouvoir déposer un dossier (voir détail ci-dessous). Le dispositif est très intéressant, de surcroît aujourd’hui, mais il est pourtant étrangement méconnu…

On estime en effet à 2 millions le nombre de personnes pouvant prétendre au « chèque santé », ce qui veut dire que seulement 30 % font la démarche. Etonnant, lorsque l’on sait qu’elle permet à un assuré concerné de ne consacrer que 4 % de ses revenus annuels à une complémentaire santé…

Du mal à payer votre complémentaire santé ? Pensez à l’ACS !

L’ACS a été créée pour les personnes ayant des revenus trop hauts pour prétendre à la CMU-C (Couverture maladie universelle Complémentaire), mais aussi trop bas pour financer une complémentaire santé. Rappelons que c’est le cas de 2 millions de Français. Alors posez-vous bien la question… Depuis le 1er janvier, vous devez mensuellement toucher entre 634,25 et 799,15 euros pour effectuer une demande (plafond de la CMU-C majoré de 26 %).

Celle-ci se fait très facilement sur Internet (www.ameli.fr), en remplissant et en renvoyant le formulaire intitulé « CMU complémentaire et aide pour une complémentaire santé ». Pièces justificatives à fournir : pièce d’identité, justificatif de domicile, carte Vitale, et justificatifs de revenus.

Après examen du dossier, vous recevrez une attestation-chèque à faire valoir auprès de l’organisme de santé de votre choix (valable 6 mois). Le montant annuel de l’aide est de 100 euros pour les moins de 16 ans, de 200 euros pour les 16-49 ans, de 350 pour les 50-59 ans, et de 500 euros pour les plus de 60 ans.

En cas de refus, sachez que vous avez deux mois pour contester en saisissant la Commission départementale d’aide sociale. Et n’oubliez pas : la demande doit être renouvelée chaque année.

Bon à savoir : A partir du 1er janvier 2012, une personne souhaitant obtenir l’ACS devra disposer de revenus se situant entre le plafond de ressources de la CMU et ce même plafond majoré de 30 % (soit des revenus compris entre 634,25 et 824,52 euros).