© auremar - Fotolia.com
Le prêt jeune avenir (PJA) peut être un vrai coup de pouce lorsqu’on débute sa vie professionnelle ! Révolution dans l’univers bancaire : on pense enfin aux jeunes ! Laissés pour compte jusqu’en 2007, ils peuvent désormais bénéficier d’un prêt à taux zéro grâce à la Société Générale, en partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales.

Un prêt : mais pourquoi faire ?

Au début d’une vie professionnelle, on connaît de nouveaux besoins et surtout de nouveaux frais. Le problème : les jeunes n’ont pas encore pu épargner pour faire face à ses dépenses. C’est ici que le prêt jeune avenir intervient ! Le montant maximum que vous pourrez emprunter est de 5000 euros. Vous aurez entre 24 et 60 mois pour le rembourser.

Avantages 

Le plus gros avantage est ce fameux « taux zéro ». Nul besoin de rembourser les intérêts, c’est la CAF qui s’en charge ! Vous empruntez 5000 euros : vous remboursez 5000 euros. C’est une vraie nouveauté. Auparavant les seuls prêts à taux zéro proposés ne dépassaient pas la somme de 1000 euros. Le PJA apparaît comme une véritable aubaine pour les jeunes !

Restons vigilants

Vos ressources trimestrielles ne doivent pas dépasser un certain montant : entre 3000 et 6300 euros, selon si vous êtes en couple ou si vous êtes fiscalement indépendant. Pour connaître précisément le montant auquel vous pouvez prétendre rendez-vous sur le site de la CAF. Pour prendre un exemple : une personne vivant seule ne peut dépasser 3000 euros de ressources trimestrielles. Seul souci : un salarié au SMIC ne peut donc pas prétendre au PJA.
D’autre part le prêt doit uniquement servir pour des dépenses telles que l’achat d’une voiture, de matériel informatique, pour un déménagement, ou une caution pour un nouvel appartement…Vous ne pourrez l’utiliser pour rembourser des dettes, pour partir en voyage ou vous offrir un écran plat !

Suis-je concerné ?

Pour savoir si vous pouvez y prétendre, il suffit de correspondre aux conditions suivantes : vous avez entre 18 et 25 ans ou entre 16 et 18 ans si vous êtes apprenti. Vous venez de trouver un emploi ou cela ne saurait tarder : alors foncez demander le formulaire à votre CAF !
Il vous faudra justifier d’un contrat de travail ou d’un contrat d’apprentissage de moins de trois mois. Vous pouvez aussi présenter une promesse d’embauche de votre futur employeur, ou bien avoir été titularisé dans la fonction publique. Si vous correspondez  aux conditions, la caisse d’allocations familiales vous procurera une attestation d’une validité de trois mois. Il vous suffira ensuite de la remettre à la Société Générale pour la demande de prêt.