© laurent hamels - Fotolia.com
Comment choisir LA bonne offre de rachat de crédit ? Première solution : étudier, et même éplucher la multitude de produits existants sur le marché. Ce qui demande beaucoup de temps et d’énergie… Deuxième solution : se faire aider par un courtier, un professionnel du regroupement de crédit…

L' intermédiaire en opérations bancaires, est un pro du rachat de crédit qui négocie pour vous auprès des banques. Son rôle : obtenir la meilleure offre de prêt possible à son client en enquêtant et en faisant jouer la concurrence. Mais est-ce vraiment efficace ? Ne pourriez-vous finalement pas le faire vous-même ? Et combien ça coûte ?

Efficace ?

Le courtier est un expert dans son domaine : le marché du rachat de crédit, il le connaît comme sa poche (à condition, bien sûr, qu’il soit sérieux… mais ça on en reparle plus loin). Il est donc au courant de toutes les offres et en contact avec tous les organismes de crédit. Il saura ainsi, en fonction des éléments contenus dans votre dossier, adapter rapidement ses recherches à vos besoins. Et bien entendu, ses tractations seront toujours plus performantes que les vôtres… question d’habitude…

Vraiment nécessaire ?

Préparer un dossier de rachat de crédit n’est pas facile… mais c’est pourtant essentiel à la procédure ! Le courtier, lui, vous fera gagner beaucoup de temps (ce qui peut se révéler déterminant dans certaines situations) et d’efforts. Il vous expliquera les démarches nombreuses et complexes à mener, le b.a.-ba du mécanisme financier, et vous accompagnera jusqu’à la signature du contrat. Son expertise permettra aussi de constituer un dossier solide, plus facilement acceptable pour les organismes.

Ces derniers aiment d’ailleurs travailler avec les courtiers, qui, finalement, font une partie de leur travail : accueil du client, vérification des pièces justificatives... Ce qui est plutôt bon pour vous : grâce à ces partenariats, l’IOB décroche des garanties et des taux d’emprunt préférentiels. Impossible à obtenir seul !

Son autre arme pour faire baisser les prix : l’économie d’échelle. En ramenant plusieurs clients dans la même banque, il obtient d’elle des réductions (une pratique qui se développe évidemment beaucoup avec Internet). Là encore, difficile de faire mieux que lui.

Cher ?

Durant les investigations et l’étude du dossier, un courtier ne coûte absolument rien. Idem s’il ne parvient pas à vous dégoter une offre intéressante. Vous n’aurez à le payer que si votre demande de rachat de crédit est acceptée (selon la loi Murcef de 2001) : en moyenne de 1 à 5 % de commissions d’honoraires qui seront englobées dans le prêt.

Ce n’est pas énorme, mais cela mérite réflexion : comment alors être sûr que le courtier ne va pas privilégier les banques qui lui versent des commissions plus élevées ? Le risque est à prendre… car remarquez aussi qu’au final, un IOB a tout intérêt à trouver la solution la plus intéressante pour vous s’il veut gagner de l’argent. Un moyen simple de vérifier son honnêteté (et sa valeur) : la quantité d’offres proposées !

Bon à savoir : Vous l’aurez compris, les courtiers peuvent se révéler de véritables atouts si vous n’êtes pas à l’aise dans le domaine du rachat de crédit, si vous manquez de temps, ou si votre cas est difficile (fort taux d’endettement). Mais où dénicher leur service ? Il en existe 700 en France. Notre conseil : surfer sur la Toile. Vous pourrez y réaliser des simulations de regroupement gratuites et sans engagement. Voici aussi un annuaire des IOB par régions : http://courtiers-rachat-credit.rachatdecredit.org/. Enfin, n’hésitez pas à faire appel à plusieurs courtiers en même temps (les taux varient selon les régions, pensez-y)… A votre tour, faîtes jouer la concurrence…