© Olivier Tuffé - Fotolia.com
Plusieurs dépenses engendrées au cours de l’année permettent de réduire son impôt sur le revenu. C’est le cas des frais de garde d'enfant hors du domicile, qui ouvrent droit à un crédit d’impôt. Voici donc toutes les informations nécessaires pour bien remplir sa déclaration et bénéficier ainsi de cet avantage fiscal…

Les frais engagés pour la garde de vos enfants ou de vos petits-enfants hors du domicile donnent accès à un crédit d’impôt selon les conditions suivantes :
- Les enfants concernés doivent être gardés par une crèche, une halte-garderie, une garderie scolaire, un centre de loisir (sans hébergement) ou une assistante maternelle agréée ;
- Ils doivent être âgés de moins de 6 ans au 1er janvier 2012 (c’est-à-dire nés après le 31 décembre 2005).

Tout parent peut profiter de ce crédit d’impôt, qu’il soit célibataire, veuf, divorcé, marié ou pacsé. Idem s’il n’exerce pas d’activité professionnelle. Et pour rappel, un crédit d’impôt est un allégement de l’impôt sur le revenu qui peut donner lieu à un remboursement via un chèque du fisc (en cas d’impôt inférieur au montant du crédit d’impôt ou de non-imposition du contribuable), contrairement à une réduction d’impôt.

Quelles dépenses sont concernées ?

Les dépenses prises en compte pour le calcul du crédit d’impôt sont les sommes réglées auprès de l’organisme qui a gardé votre enfant ou le salaire net versé à l’assistante maternelle, déduction faite des aides accordées par la CAF (Caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole) et de l’indemnisation pour frais de garde attribuée par l’employeur.

Quel est le montant du crédit d’impôt ?

Le montant du crédit d’impôt est équivalent à 50 % des sommes versées dans la limite de 2 300 euros par enfant, ce qui représente un maximum de 1 150 euros. Dans le cas d’une garde alternée, le montant est à diviser par deux, soit un avantage maximal de 575 euros.

Comment déclarer ?

Pour jouir de ce crédit d’impôt, il suffit d’indiquer jusqu’à 2 300 euros de frais par enfant (et 1 150 euros en cas de garde alternée) sur votre déclaration de revenus, dans le champ prévu à cet effet. Les pièces justificatives ne sont en effet cette année plus obligatoires pour la déclaration « papier », comme cela était déjà le cas avec la version en ligne. Conservez tout de même l’attestation fournie par la CAF ou la MSA en cas de contrôle du Trésor public.

Bon à savoir : Les grands-parents sont éligibles à ce crédit d’impôt à condition qu’ils assument la charge des petits-enfants de leur propre enfant majeur rattaché à leur foyer fiscal.