© philippe Devanne - Fotolia.com
Vous voulez booster votre épargne ? Vous avez le goût du risque ? Optez pour le Plan d’Épargne en Actions. Grâce à vos comptes-titres, vous bénéficiez d’une fiscalité allégée, voire 0 % et vous assurez un solide bagage financier. Ce n’est pas les apports journaliers recommandés, mais à long terme, votre épargne vous dira merci.

Le PEA fonctionne comme un compte-titres à quelques exceptions près. On ne peut détenir qu’un seul PEA par foyer fiscal, par exemple. Par ailleurs, il existe des contraintes au niveau des versements (pas plus de 132000 € en espèces par personne, mais illimité pour des dividendes et autres fruits du capital). Vous l’aurez compris, il n’y a pratiquement pas de plafond des versements... En revanche, vous ne pourrez effectuer aucun retrait avant 8 ans (clôture fictive du compte). De plus, si vous retirez avant 5 ans, vous perdez vos avantages fiscaux. Aussi, et même si ce n’est pas une obligation, gardez votre PEA au moins dans les délais fixés par le dispositif.  

Impôt allégé, mais impôt quand même

Contrairement à un compte-titre, vous bénéficiez d'un allègement fiscal considérable. Pour ce premier, le seuil de cession est fixé à 25730 euros. Tant que vous ne le dépassez pas, vous ne payez rien. En cas de dépassement, vos plus-values seront taxées de 22,5% durant deux ans de détention du PEA, puis de 19 % entre 2 et 5 ans. Après 5 ans et jusqu’à la clôture fictive du PEA, vous ne payerez que 12,1 % qui correspondent aux charges sociales. Dans le cadre d’un PEA, même si votre seuil de cession est dépassé, vous n’êtes pas taxé sur les plus-values... A condition de garder votre Plan d’Épargne en Actions 5 ans minimum. Passé cette échéance, vous ne payerez que les charges sociales (12,1 %). Quant aux dividendes versées sur le PEA, elles sont totalement exonérées d’impôts. Mieux, vous aurez droit à un crédit d’impôts l’année suivante.

Bon à savoir : N’oubliez pas que vous jouez en bourse. Aussi, votre PEA aura besoin de toute votre attention si vous ne voulez pas échouer. Avis aux novices : ne soyez pas trop gourmands, contentez-vous des OPCVM pour la mise en bouche.