Assurance santé / Vendredi 22 avril 2011

J’ai testé la complémentaire santé!

La majorité des professionnels de santé pratiquent des tarifs bien plus élevés que ceux remboursés par la Sécurité Sociale. Dentiste, ophtalmologiste, généraliste, hôpital, soins… La note peut rapidement devenir très salée. Souscrire une complémentaire santé s’impose donc rapidement comme une obligation.

Comment fonctionne la Sécurité Sociale ?

Avant de choisir une mutuelle, il faut comprendre comment fonctionnent les taux de remboursement. Il existe des tarifs de convention (TC) fixés entre les professionnels de la santé et la Sécurité Sociale. Exemple : le tarif pour une consultation chez le généraliste est de 23 euros. Attention : ne pas confondre TC et taux de remboursement de la Sécurité Sociale. Celle-ci rembourse 70 % de 23 euros soit 15,10 euros (16,10 – 1 = 15,10). Le reste est donc à ma charge. On appelle cela le ticket modérateur (30 % du tarif de convention de 23 euros). Mon généraliste me facture la consultation à 50 euros : la Sécurité Sociale me remboursera toujours 15,10 euros...J’aurai donc 34,90 euros à ma charge. Notez: les frais que j'ai engagé peuvent devenir assez élevés si j’ai besoin de soins dentaires, de lunettes de vue, ou en cas d’hospitalisation !

Il me faut une mutuelle complémentaire !

Direction le Web : je compare les offres des mutuelles en fonction de mes besoins santé. Certaines proposent des remboursements à hauteur de 100 % ou encore 200 % des consultations générales. Le piège : croire que cela représente 100 % des frais réels ! A part de rares exceptions,  ce taux  représente 100 % du tarif de convention, Sécurité Sociale incluse. Je m’explique : pour ma consultation chez mon médecin à hauteur de 50 euros, je serai remboursée à 100 % des 23 euros conventionnés, mais pas à 100 % des 50 euros de frais réels. Concernant les frais remboursés pour les soins optiques ou les médecines douces, ce sont souvent des forfaits à l’année.

Cas pratique 

Je téléphone à un comparateur de mutuelles trouvé sur Internet. J’explique mes besoins santé: je vais consulter mon généraliste environ trois fois par an. Et je vais devoir porter des lunettes de vue très rapidement. Donc je sais que je vais avoir des frais immédiats : consultation chez l’ophtalmologiste et achat des lunettes. Mon budget complémentaire santé : 40 euros par mois maximum. Et je prévois dans l’immédiat  une dépense d’environ 250 euros pour mes lunettes.
Il faut savoir que de nombreuses mutuelles ont des offres modulables, construites en fonctions de mes besoins. La conseillère m’oriente vers la moins chère et la plus avantageuse en fonction de mes frais. Elle me fait plusieurs propositions, envoyées illico à mon adresse e-mail. J’aurai le temps de les consulter en détail avant de me décider.

Je fais attention 

Toutes les mutuelles m’engagent pour un minimum d’un an.  Si je souhaite résilier, il y a plusieurs mois de préavis. Certaines mettent en place des délais de carence : délai suivant l’inscription où les frais  de santé ne sont pas ou peu remboursés. Je peux aussi choisir l’option tiers payant ou pas (ne pas avancer les frais en pharmacie). En résumé les options sont nombreuses et l’offre est assez flexible. Je dois choisir la plus adaptée et le meilleur rapport qualité/prix.

Mon conseil : évaluer correctement ses besoins et comparer. N’hésitez pas à appeler des conseillers pour vous  renseigner : rentrez dans les détails et posez le maximum de questions.